Mastic / joint de fenêtres et joint entre les cadres et la maçonnerie (masse d'égalisation)
Ebauche pour consultation publique.

Le mastic / joint de fenêtres peut contenir des polluants, notamment de l'amiante. Des analyses (Carbotech AG; janvier 2008) ont démontré que 50 à 70 % des mastics de fenêtres installés avant 1991 contiennent des fibres d'amiante. La teneur en amiante est généralement inférieure à 1 %.

Le joint ou masse d'égalisation entre le cadre de la fenêtre/porte (le dormant) et la maçonnerie, peut également contenir de l'amiante.

Utilisation normale

Type de matériau (degré d’agglomération): fortement aggloméré.

Même si un mastic de fenêtres ou un joint entre le cadre et la maçonnerie est en mauvais état (les joints sont cassés par exemple) et se trouve à l'intérieur d'une pièce, une utilisation normale ne présente aucun risque de libération significative de fibres et, par conséquent, aucun danger pour la santé des utilisateurs, car le joint contient une faible teneur en amiante et les fibres d’amiante se trouvent dans le liant du mastic.

Déconstruction / transformation

En cas de séparation des vitrages par des moyens manuels ou thermiques, on peut partir du principe qu'en utilisant une procédure adéquate, la libération de fibres reste relativement faible. Par conséquent, les travaux peuvent être réalisés par une entreprise non spécialisée et un personnel instruit (cf. paragraphe «Assainissement / Désamiantage» ci-dessous; voir également les fiches thématiques 33040, 33041 et 33043). de la Suva).

Même en cas de retrait manuel du mastic situé entre le cadre et la maçonnerie (masse d'égalisation), on part du principe qu'en utilisant une méthode adaptée, la libération de fibres est faible (fiche thématique 33044 de la Suva, cf. paragraphe «Assainissement / Désamiantage» ci-dessous).

En cas d'utilisation de ponceuses ou d'outils similaires, la quantité de fibres libérées est élevée. Par conséquent, les travaux doivent être réalisés par une entreprise de désamiantage reconnue par la Suva (fiche thématique 33042 de la Suva, cf. paragraphe «Assainissement / Désamiantage» ci-dessous).

Le mastic de fenêtres et la masse d'égalisation doivent en général être prélevés. Toutefois, il n'est pas forcément judicieux de prélever un échantillon dans tous les cas (dans ces cas-là, le mastic est alors considéré comme amianté). On peut distinguer les situations suivantes:

  • Le mastic de fenêtres / masse d'égalisation est retiré à l'aide d'une spatule, d'un ciseau à bois ou d'un procédé thermique (fenêtre isolée):
    • Soit on part du principe que tous les mastics / joints contiennent de l'amiante et les travaux sont réalisés en prenant les précautions adaptées. Etant donné que 50 à 70 % des mastics de fenêtres datant d'avant 1991 contiennent de l'amiante, il s'agit de la procédure recommandée pour les fenêtres isolées.
    • Soit on prélève un échantillon du mastic, ce qui permet, en cas de résultat négatif à l’amiante, de renoncer à des mesures de protection. Il s'agit de la procédure recommandée lorsque plusieurs fenêtres doivent être analysées.
  • Le mastic de fenêtres / joint entre le cadre et la maçonnerie est retiré à l'aide de machines: étant donné que ces travaux doivent être réalisés par une entreprise de désamiantage reconnue par la Suva, il est judicieux d'effectuer un échantillonnage, les éventuels travaux d'assainissement coûtant significativement plus cher que les coûts d'une analyse en laboratoire.
  • Les cadres de fenêtres sont éliminés: la pratique légale actuelle à appliquer n’est pas claire :
    • La séparation des vitrages lors de travaux de démolition en plein air conformément à la fiche thématique 33043 de la Suva est autorisée et les cadres des fenêtres peuvent ensuite être incinérés en UIOM: comme la probabilité est élevée que le mastic soit amianté, il est judicieux de réaliser un échantillonnage uniquement s'il s'agit d'un grand nombre de fenêtres (p. ex. plus de 10 pièces).
    • Démontage obligatoire par une entreprise d'assainissement: certains cantons, notamment tous les cantons de Suisse romande (y c. Fribourg et Valais), partent actuellement du principe que les mastics amiantés doivent être traités par une entreprise de désamiantage reconnue par la Suva avant d'être éliminés (la fiche thématique 33043 de la Suva ne peut pas être appliquée). Dans ce cas, il est nécessaire de réaliser un échantillonnage. Cf. Aide à l'exécution intercantonale relative à l'élimination des déchets amiantés

Les masses d'égalisation sont souvent difficilement accessibles. Pour prélever un échantillon, il peut être nécessaire de percer localement le crépi (à l'intérieur ou à l'extérieur). Le crépi et le mastic doivent être analysés séparément.

Echantillonner

Etant donné que la teneur en amiante des fenêtres est très souvent hétérogène et que l'on trouve, dans un même bâtiment, des fenêtres datant de différentes années, les points suivants sont importants à respecter :

  • Prélever suffisamment d'échantillons (recommandation: 2 à 3 échantillons composites pour 10 fenêtres visuellement similaires)
  • Prélever suffisamment de matière (au moins 10 g par échantillon au total)

Pour les masses d'égalisation, il est possible de prélever moins d'échantillons étant donné que – contrairement aux mastics de fenêtre – ils sont moins souvent remplacés.

Référence: la Suva a publié différentes «fiches thématiques» sur le thème des mastics de fenêtres:

  1. Fiche thématique 33039: Aperçu
  2. Fiche thématique 33040: Retrait au ciseau à bois ou à la spatule en plein air (zone orange)
  3. Fiche thématique 33041: Retrait par réchauffement (zone orange)
  4. Fiche thématique 33042: Retrait avec des machines et outils manuels (zone rouge, entreprise d'assainissement)
  5. Fiche thématique 33043: Séparation des vitrages lors de travaux de démolition en plein air (zone orange)
  6. Fiche thématique 33044: Retrait de la masse d’égalisation entre le cadre et la maçonnerie

Conformément aux fiches thématiques mentionnées ci-dessus, les mesures suivantes doivent être prises en compte lors du retrait de mastics de fenêtres et de joints entre le cadre et la maçonnerie (cf. fiches thématiques de la Suva pour les prescriptions détaillées):

  • Retrait de la fenêtre en entier, sans la casser: aucune mesure de protection nécessaire (sauf en Suisse romande)
  • Traitement de la fenêtre (manuel): en plein air, aspirateur à poussière avec filtre H, gants, masque de protection FFP3 (Fiche thématique 33040)
  • Séparation du vitrage en plein air: masque de protection FFP3, combinaison, lunettes de protection, travail dans un conteneur approprié à l'aide d'un marteau (Fiche thématique 33043)
  • Retrait du joint entre le cadre et la maçonnerie (manuel): aspirateur à poussière avec filtre H, gants, masque de protection FFP3 (Fiche thématique 33044)
  • Traitement du mastic (mécanique): si les mastics doivent être traités à l'aide d'appareils mécaniques (ponceuses), les travaux doivent être réalisés par une entreprise reconnue par la Suva et spécialisée dans les travaux de désamiantage. (Fiche thématique 33042)
  • Fenêtre entière (sans vitrage): respecter les directives cantonales. Possibilité d'élimination en UIOM avec déclaration correcte et en concertation avec l'UIOM concernée (n° OMoD 17 02 98). Exception: en Suisse romande les cadres de fenêtres en bois doivent être désamiantés par une entreprise de désamiantage reconnue par la Suva. cf. Aide à l'exécution intercantonale relative à l'élimination des déchets amiantés
  • Fragments grossiers de mastic de fenêtres: respecter les directives cantonales. En règle générale, élimination en UIOM (n° OMoD 17 02°98), sauf en Suisse romande (décharge de type E).
  • Petits fragments / poussière fine de mastic de fenêtres: faiblement aggloméré. Décharge de type E.

Remarque générale : Dans les cantons romands l'Aide à l’exécution intercantonale sur "l'Elimination des déchets contenant de l’amiante" (AERA, décembre 2016) s'applique. Pour les cantons alémaniques et le Tessin, il n'y a actuellement aucune directive comparable. L'OFEV est en train d'élaborer une aide à l'exécution à l'OLED sur l'élimination de déchets contenant de l’amiante. Dès que l'OFEV aura publié ce document, les informations correspondantes seront reprises dans la présente documentation.  En attendant, les indications de Polludoc se basent sur la pratique commune en Suisse alémanique (sans reprendre des spécificités cantonales). Pour la protection de la santé des travailleurs, il faut par ailleurs respecter les fiches techniques 33063 et 33064 de la Suva. Les autres données devront être utilisées avec précaution.

Joint entre le cadre et la maçonnerie: lors du diagnostic des polluants du bâtiment, il est courant que ces joints ne soient pas prélevés. Cependant, il est nécessaire de contrôler la présence ou l'absence d'amiante dans ces joints, au plus tard lors des travaux de démontage des fenêtres. Pour une meilleure planification des travaux et des coûts, il est recommandé de prélever un échantillon lors du diagnostic.

Mastic de fenêtres en métal: les mêmes règles sont applicables que pour le mastic de fenêtres en bois. Pratique d'élimination: les cadres contenant de faibles quantités de mastic peuvent être éliminés dans des filières de recyclage du métal (sans déclaration).

 

Photos
Références Suva:

33039: Aperçu

33040: Ciseau à bois

33041: Réchauffement

33042: Machines et outils manuels

33043: Démolition en plein air

33044: Masse d’égalisation

Feedback / Corrections

Vous voyez ici des erreurs ou ambiguïtés ? Ou vous avez des photos que nous pourrions ajouter à notre collection? Merci de nous envoyer votre feedback.