Chapes
Ebauche pour consultation publique.

Il existe peu de cas connus dans lesquels des fibres d'amiante ont été utilisées en tant qu'adjuvant pour des chapes. Par conséquent, les chapes sont généralement considérées comme non susceptibles de contenir de l'amiante. On observe toutefois les exceptions suivantes:

  • Dans les bâtiments contenant de l'amiante floqué, des résidus d'amiante peuvent se trouver sous la chape (en particulier le long des murs).
  • Les sols en bois-ciment peuvent également contenir de l'amiante

Utilisation normale

Type de matériau (degré d’agglomération): fortement aggloméré.

Aucun danger lors de l'utilisation normale d'un bâtiment.

Déconstruction / transformation

En fonction de la quantité du matériau amianté et de sa concentration en amiante, il faut préciser la méthodologie à appliquer pour les travaux de déconstruction.

Dans les bâtiments ne contenant pas d'amiante floqué, les chapes ne doivent pas systématiquement faire l'objet de prélèvements (exception: sols en bois-ciment).

Dans les bâtiments où de l'amiante floqué a été utilisé, les chapes doivent faire l'objet de prélèvements d'échantillons.

Echantillonner

Etant donné que les résidus d'amiante floqué se situent généralement sous la chape (les chapes ont généralement été posées après l'application d'amiante floqué), un prélèvement superficiel de la chape ne suffit pas. Des carottages doivent être effectués ou la chape doit, par endroits, être percée jusqu'à la couche de béton située en dessous. (EPI + aspiration à la source sont recommandés conformément à la fiche thématique 33067 de la Suva). Il est également recommandé d'effectuer plusieurs carottages ciblés par pièce (p. ex. à proximité des piliers floqués ou sous les poutres floquées) étant donné que les résidus d'amiante floqué sont particulièrement hétérogènes.

Lors de l'échantillonnage, il est nécessaire de réaliser une évaluation visuelle précise: il est souvent possible de repérer des agrégats fibreux au niveau du contact entre la chape et le béton.

Le laboratoire doit être informé que l'amiante ne pourra être détecté que sur la partie inférieure de la chape.

Une analyse individuelle des risques doit être réalisée. En fonction de la quantité et de la teneur en amiante, les travaux peuvent être réalisés soit par un ouvrier formé (zone orange), soit par une entreprise d'assainissement reconnue par la Suva.

Si le plafond, les murs ou la structure porteuse contenant de l'amiante floqué sont assainis parallèlement, il est recommandé de retirer la chape contaminée dans la même zone de dépression.

Matériaux à faible teneur en amiante (fibres d'amiante non visibles à l'œil nu): décharge de type B

Poussière et matériaux à forte teneur en amiante (agrégats d'amiante visibles à l'œil nu): décharge de type E.

Remarque générale : Dans les cantons romands l'Aide à l’exécution intercantonale sur "l'Elimination des déchets contenant de l’amiante" (AERA, décembre 2016) s'applique. Pour les cantons alémaniques et le Tessin, il n'y a actuellement aucune directive comparable. L'OFEV est en train d'élaborer une aide à l'exécution à l'OLED sur l'élimination de déchets contenant de l’amiante. Dès que l'OFEV aura publié ce document, les informations correspondantes seront reprises dans la présente documentation.  En attendant, les indications de Polludoc se basent sur la pratique commune en Suisse alémanique (sans reprendre des spécificités cantonales). Pour la protection de la santé des travailleurs, il faut par ailleurs respecter les fiches techniques 33063 et 33064 de la Suva. Les autres données devront être utilisées avec précaution.

Photos
Feedback / Corrections

Vous voyez ici des erreurs ou ambiguïtés ? Ou vous avez des photos que nous pourrions ajouter à notre collection? Merci de nous envoyer votre feedback.